Publié : 28 janvier

Musée Industriel de la Corderie Vallois

Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie

JPEG - 6.1 ko

Le musée Industriel de la Corderie Vallois

Situé dans un site hydraulique exceptionnel, ce "musée en mouvement" est un "lieu de mémoire" et de culture ouvert en 1994, qui permet d’évoquer l’activité textile de la vallée du Cailly et de l’agglomération rouennaise (visites commentées, expositions nombreuses sur les activités cotonnières et le patrimoine industriel).

INFORMATIONS PRATIQUES

Professeur chargé du Service Éducatif :
Bruno Vleeschouwers

Permanence : le mercredi de 14 h 00 à 16 h 00

Adresse : 185, route de Dieppe, 76960 Notre-Dame-de-Bondeville

Contact :
Catherine Moulis, secrétariat
Téléphone : 02 35 74 35 35

Le site du Musée industriel de la corderie Vallois


- ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES

Le Service Éducatif peut collaborer à tout projet pédagogique particulier autour de la corderie Vallois ou du patrimoine industriel, pour les niveaux primaire, collège et lycée.

  • Visites commentées de l’usine avec mise en marche des machines - Tous niveaux.
  • Ateliers : Cordes et tresses, engrenages - Primaire.
  • La condition ouvrière au XIXe siècle à travers les employés de la Corderie : Travail autour des machines et sur archives - Collège / Lycée.
  • Parcours patrimoine : Le long du Cailly à la recherche du patrimoine industriel, avec support pédagogique écrit disponible sur demande.


- DOCUMENTS PÉDAGOGIQUES

  • Le patrimoine industriel dans la vallée du Cailly
    Parcours pédestre entre Notre-Dame-de-Bondeville et Le Houlme

Cette fiche permet de visiter en autonomie la vallée du Cailly afin d’y retrouver les traces de son passé industriel.
  • Où vont tous ces enfants ?
    Le travail des enfants au XIXe siècle en Seine-Inférieure

Ce dossier à destination des enseignants a été réalisé à l’occasion de l’exposition présentée à la Corderie Valois en 2009.
Aujourd’hui, une exposition itinérante comprenant différents supports (des panneaux, et des documents pédagogiques) est mise à la disposition des équipes pédagogiques. Elle permet d’aborder avec des élèves du secondaire le thème du travail des enfants aux XIXe et au XXe siècles. Elle peut notamment être mise en relation avec les thèmes suivants : l’industrialisation et la vie ouvrière à la Belle Époque, les bouleversements économiques et sociaux, Jules Ferry et l’école gratuite, laïque et obligatoire. L’exposition met en avant les conditions particulièrement difficiles du travail des enfants dans les différentes filières industrielles, ainsi que les tentatives de réglementation et de législation, tant en matière d’âge limite pour le travail, de durée de la journée de travail ou d’obligation de scolarisation.


  • Indiennes et romantisme
    La représentation de romans romantiques sur les toiles imprimées

Atala ou les amours de deux sauvages dans le désert de Chateaubriand et de Paul et Virginie de Bernadin de Saint-Pierre, deux ouvrages illustrés par des toiles imprimées, marquent la naissance du roman romantique en France. Le fait qu’ils servent de décor à des toiles d’ameublement souligne le succès qu’ils ont pu remporter auprès du public, d’autant plus que les indiennes concernées ont été imprimées plusieurs dizaines d’années après la publication des ouvrages dont elles s’inspirent.(...)
  • La manufacture Girard à Déville-lès-Rouen
    L’indiennerie en images

Un ensemble photographique concernant la manufacture Girard & Cie à Déville-lès-Rouen, datant de juin 1879 permettent aux élèves de comprendre les différentes étapes de la fabrication d’une toile imprimée et d’appréhender la hiérarchie et les différences sociales au sein d’une manufacture du XIXe siècle.
  • Traite des nègres
    Exploitation pédagogique d’une toile imprimée

La comparaison de la toile et des estampes permet de reconnaître les similitudes importantes entre elles et d’appréhender l’origine de l’inspiration des scènes représentées. Il s’agit souvent d’une inspiration de deuxième ou troisième main. Dans le cas de la «  traite des nègres », la source originale est un tableau de G. Marland sur l’esclavage, ayant inspiré un auteur anglais d’estampes, Smith, à la fin du XVIIIe siècle, lui-même copié par le graveur Étienne Feldrappe une trentaine d’années plus tard.(...)


- ARCHIVES

JPEG - 11 ko

Portfolio automatique :

Documents joints